Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
Legend Boucles à Bastogne 2018 - Photos

Legend Boucles à Bastogne 2018 - Photos

Deflandre-Lambert (Porsche 911) premiers vainqueurs en ‘Challenger’

 

Van Dalen-Minguet (Ford Escort MK2) concrétisent en ‘Classic’

Boucle de Bastogne

De la neige, de la glace, de la boue, et surtout des tronçons forestiers conférant un caractère unique aux Legend Boucles à Bastogne ! Comme annoncé, la seconde étape de cette édition 2018, riche de 7 tests de régularité, dont le ‘monstre’ de Herbeumont-Bertrix (35,31 km !) a tenu ses promesses, à tel point que ce dimanche matin, c’est une nouvelle épreuve qui pouvait commencer.

Pour l’avènement de la catégorie ‘Challenger’, l’ultime journée a pris l’allure d’un bras de fer entre Porsche 911. Leaders samedi soir, Yves Deflandre et Joseph Lambert n’ont jamais été en mesure d’assurer, car dans leur dos, André Lausberg et son fils Guillaume étaient bien décidés à ne surtout rien lâcher. On a dès lors assisté à une splendide passe d’armes, les deux équipages signant les ‘scratches’ à tour de rôle, tandis que l’écart restait peu important…

Evitant de commettre la moindre erreur, Deflandre-Lambert parvenaient finalement à faire honneur à leur rang de favoris, remportant une victoire conquise de haute lutte, étant obligés de conserver un rythme élevé jusqu’au dernier mètre du dernier RT ! « A un certain moment, forts de notre avance, on a décidé d’assurer… et on n’était plus dans le rythme, explique Yves Deflandre. On s’est repris, et on a bien fait, car André a poussé jusqu’au bout. Mais quelle épreuve ! »

Totalement emballés par l’aspect convivial de cette nouvelle catégorie ‘Challenger’, avec une compétition aux allures de ‘temps des copains’, André Lausberg a été inspiré de son choix final. En compagnie de son fils Guillaume, il s’est battu comme un beau diable, échouant en 2ème position à 37,00 points du duo Deflandre-Lambert. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris en février 2019 pour la revanche. « Cette catégorie est réservée aux gentlemen-drivers, mais aujourd’hui, il fallait aussi être gentlemen-performers, commentait ‘Dédé de Beaufays’. Nous n’avons plus qu’une chose à faire : revenir l’an prochain pour gagner ! »

Alors que la plus petite marche du podium leur semblait promise, Johnny Delhez et Eddy Gully (Ford Escort MK2) ont eu la désagréable surprise d’être trahis par une rotule de suspension à quelques encablures de l’arrivée. Une Escort de la deuxième génération en chassant une autre, Jean-François ‘Kiki’ Olivier et sa compagne ‘Gene’ Magnette, dont c’était le deuxième rallye seulement dans le baquet de droite, décrochaient finalement le bronze, ce qui les comblait de joie !

Il s’en est pourtant fallu de très peu (14 petits points !) que Luc Caprasse et Christophe Marquet ne se retrouvent sur le podium final en ‘Challenger’, l’ex-dompteur de Quattro s’étant adapté en un temps record au pilotage de la Porsche 911 Motorsport International. C’est la Ford Escort MK2 de René Brugmans et Eric Gressens (qui ont sans doute bien ri…) qui complétait le top 5 final, précédant la Ford Escort MK2 de Philippe Dohogne et Patrick Strattopp, l’Opel Ascona B de Pierre-Etienne Bernes et Romain Gresse, les Marin grand-père et petit-fils (Renault 5 GT Turbo), la BMW 325i de Gérard et Léonard et la Porsche 911 d’André Glesner et Jean-Louis Mostade.  

Van Dalen et Minguet de ‘Poulidor’ à médaille d’or !

BOUCLES DE BASTOGNE

 

Les rebondissements ont été nombreux dans la catégorie ‘Classic’ réservée aux purs et durs de la Régularité. Si Kurt Dujardyn et Filip Deplancke (Porsche 911) s’étaient montrés à leur avantage samedi, ils finissaient par rétrograder suite à un souci technique. Ils mettaient néanmoins un point d’honneur à boucler la course.

L’édition 2018 n’a pas non plus souri aux lauréats de l’année dernière, Eric Piraux et Catherine Monard (Renault 5 Alpine), contraints d’en rester là samedi soir suite à un souci de train roulant. Pas de chance non plus pour Patrick Lambert et Patrick Lienne (BMW 2002 Ti), qui relayaient Dujardyn-Deplancke au sommet de la hiérarchie provisoire avant de commettre une faute coûteuse en points de pénalité, avant de s’immobiliser, échappement en rade.

Boucles de Bastogne

Souvent placés, mais rarement vainqueurs des grandes épreuves de Régularité, Marc Van Dalen, responsable de la société Kronos Events bien connue en compétition sur circuit, et Julien Minguet (Ford Escort MK2) n’ont cette fois pas tremblé, et quelques jours à peine après avoir été les meilleurs Belges au Rallye Neige et Glace en France, ils ont concrétisé une belle montée en puissance par une victoire qui fera date. « J’ai une pensée pour Jean-Pierre Mondron, car c’est lui qui m’a amené sur les rallyes de régularité, expliquait Marc Van Dalen au pied du podium. J’y ai vraiment pris goût, et avec Julien, on s’applique. Ce résultat me comble de joie tant cette épreuve est unique en son genre ! Etant organisateur moi-même, je ne peux que mesurer la performance de mettre un tel rallye sur pied. Bravo à tous ! »

Si Van Dalen et Minguet ont assuré le coup en évitant toute erreur dans les derniers RT, la lutte pour les accessits a été tout simplement exceptionnelle, se jouant pour quelques petits points. C’est finalement l’imposante Volvo 142 S d’Eric Gengou et Didier Gathy, aux suspensions d’origine, qui a eu le dernier mot, décrochant l’argent devant le jeune Alexandre Delhez, fils de Johnny Delhez (bon sang ne peut mentir !) et son copilote de dernière minute Jean-François Delincé, le tout à bord de la très belle Ford Escort MK1 familiale.

Derrière ce trio on ne peut plus régulier, on pointait la Ford Escort MK1 de Schoonbroodt-Gehlen, qui loupait le podium d’un petit rien, la VW Golf GTi des meilleurs étrangers, une fois encore les Français Magdziarek-Lhomme et la moins ancienne Peugeot 205 GTI des toujours excellents Georges-Fagnant, meilleurs régionaux. Comme souvent dans les épreuves de régularité, le reste du classement fait l’objet de nombreuses vérifications. 

Boucle de BAstogne 2018

Comme on peut le constater, les traditionnels cadors de la Régularité ont parfois été malmenés, preuve que les Legend Boucles à Bastogne ne ressemblent à aucune autre épreuve…

Classement général ‘Challenger’ : www.ris-timing.be

Classement général ‘Classic’ : www.blunik.com