Fred Caprasse va retrouver le volant de la Ford Escort MK2 des Legend Boucles !

Fred Caprasse va retrouver le volant de la Ford Escort MK2 des Legend Boucles !

Frustré en Peugeot 308 Racing Cup, Fred Caprasse va retrouver le volant de la Ford Escort MK2 des Legend Boucles !

Autant ne pas tourner autour du pot, la saison de Fred Caprasse en Peugeot 308 Racing Cup ne répond nullement à ses attentes. Après avoir joué de malchance plus souvent qu’à son tour en première partie de championnat, le pilote de Tenneville avait la ferme intention de bien réussir la rentrée de cette coupe monomarque très compétitive ce week-end, avec un meeting programmé sur l’ancien circuit F1 de Magny-Cours, dans la Nièvre.

« Cela avait plutôt bien commencé, puisque j’ai achevé les essais libres de vendredi en 5ème position, à 4 dixièmes du temps de référence, explique Fred Caprasse. Lors de la qualif de samedi, j’ai d’abord chaussé les pneus pour la course de dimanche – ils sont scannés et on a droit à un train par jour – avant de rentrer et équiper ma lionne frappée du numéro #33 de mes pneus pour la journée. Lors de mon premier tour rapide, une crevaison à l’arrière-gauche me contraint à rentrer ! Il semblerait que le pneu ait souffert en roulant sur les gravillons ramenés sur la piste par un concurrent en perdition ! Malchance, une fois de plus… A trois minutes de la fin de la séance, je suis reparti à l’attaque, histoire de sauver ce qui pouvait l’être, pour me classer 7ème. »

Caprasse était bien décidé à inverser cette tendance lors de la Course 1. « J’ai pris un bon envol, pointant d’emblée au 5ème rang, avant de passer 4ème… puis d’hériter d’un Drive Through pour avoir dépassé les limites de la piste, explique le pilote. Après l’épreuve, j’ai été m’expliquer à la Direction de Course, où il est apparu que plusieurs concurrents avaient en fait été ‘photographiés’ au-delà des limites de la piste à trois reprises. Et je reconnais que deux fois, cela avait été mon cas. Là où cela devient moins supportable, c’est quand on se rend compte que j’ai été le seul pilote pénalisé ! Le ton est monté, mais le mal était fait, bien sûr. Cela ressemble furieusement à une formule ‘deux poids, deux mesures’, et ça, je l’ai fait savoir à qui de droit ! »

On remettait les compteurs à zéro le dimanche matin, avec la Qualif 2, durant laquelle Caprasse allait rester longtemps en 2ème position… « Dans une ultime tentative, je suis arrivé à un endroit du circuit recouvert de gravillons, suite à la sortie d’un autre concurrent. J’ai coupé mon élan, je suis rentré au stand… et en quelques secondes, je suis passé de P2 à P7 ! Comment les autres ont-ils fait ? Je n’en sais rien… mais j’ai manifestement pris la mauvaise décision, vu ma crevaison de la veille. »CAPRASSE FRED 18 08

C’est de nouveau depuis la quatrième ligne que le pilote de la province de Luxembourg s’élançait pour la Course 2. Et une fois encore, il réussissait un bon départ, avant que devant lui, deux autres concurrents ne s’accrochent. « J’ai choisi la trajectoire extérieure pour les éviter – seule solution ! - d’autant qu’un des deux avait la suspension avant cassée… et celui-ci m’a percuté au niveau de l’arrière de la voiture, alors que j’avais déjà plongé dans le dégagement pour l’éviter ! La course était terminée. A peine le départ donné, comme à Spa… »

C’est un Fred Caprasse plutôt amer qui a quitté Magny-Cours, ne sachant plus trop à quel saint se vouer dans cette Peugeot 308 Racing Cup. « En fait, depuis ma première course dans cette compétition l’an dernier, il y a toujours un truc qui finit par ne pas fonctionner, analyse l’intéressé. La malchance ne me lâche pas, et la Direction de Course ne m’épargne pas. Ce qui commence à faire beaucoup. J’irai donc à Barcelone pour disputer l’avant-dernière course de la saison, qui figure aussi au calendrier 2019, mais je m’abstiendrai de participer à la finale du Paul Ricard. »

Histoire de recharger ses batteries, Fred Caprasse va retrouver le temps d’un week-end la Ford Escort MK2 qu’il a menée sur le podium des Legend Boucles @ Bastogne en février dernier, à l’occasion de l’Escort Rally Special, qui célébrera le 50ème anniversaire de ce modèle de légende. Une épreuve organisée depuis Couvin, consistant en une spéciale show de 26 kilomètres située sur le territoire de Viroinval. Une spéciale à disputer à quatre reprises. « Il y aura entre 100 et 120 Ford Escort au départ !, se réjouit Caprasse. Avec d’innombrables étrangers spécialistes de l’Escort. C’est la première fois que j’aurai l’occasion de rouler avec ce bolide chaussé de pneus Racing – des gommes interdites aux Legend Boucles - ce qui signifie qu’il s’agira d’une certaine manière d’une première ! En compagnie de Geoffrey Razzi, mon copilote des Legend Boucles, on veut avant tout prendre du bon temps, et personnellement, j’espère retrouver un état d’esprit positif, afin d’oublier les désillusions de la Peugeot 308 Racing Cup. Action… et grands travers en perspective ! »

 

Photos libres de droits.

Infos : Fred Caprasse