Semois

La semois d'Arlon à Bouillon Vue par Véronique Mergaux texte de Nathalie Rigaux

La semois d'Arlon à Bouillon Vue par Véronique Mergaux et texte de Nathalie Rigaux

 

LA SEMOIS.....Une parure de diamants dans un écrin de verdure...

La Semois est un cours d'eau wallon qui prend sa source à Arlon pour se diriger

 vers la Gaume puis plus loin, l'Ardenne, en passant par Fouches et ses marais, 

 Etalle, Tintigny, Chiny, Florenville, Herbeumont, Auby, Bouillon, Bohan pour entrer en France et se jeter dans la Meuse à Monthermé.

Ses principaux affluents sont la Rulles, la Vierre (venue d'Ardenne), l'Antrogne et 

les Aleines.

 C'est sa rencontre avec la Rulles qui lui donne un aspect sauvage et bucolique, 

 le secteur amont de son parcours étant en partie canalisé et urbanisé, la privant 

 ainsi du charme de ses méandres, de ses cascades, de ses berges verdoyantes!

Libérée de ses contraintes urbaines au delà de Tintigny, alimentée en abondance

 par ses affluents la Rulles et la Vierre, elle serpente à travers pâturages, cultures

 et bosquets, dans un univers naturel de calme et de silence en abritant dans ses 

 courants, une multitude de poissons, gros et petits, faisant la joie des pêcheurs de 

tout âge!

Coulant dans une large plaine agricole ou boisée, elle s'en va visiter Florenville en

 longeant la forêt de Chiny et rejoindre Herbeumont via Ste Cécile.

Plus loin, elle se lance à la conquête du Pays de Godefroid et de son château fort, 

fleuron de cette région touristique.

A Bouillon et au-delà, (direction Ouest-Nord-Ouest), elle se trouve confrontée au

 "tourisme de masse" avec ses kayaks, ses bains de rivière, ses jeux d'eau mais aussi

 ses amoureux qui la respectent.

C'est aussi là qu'elle nous fait découvrir, à travers ses vestiges et le musée de Corbion, un artisanat du passé: la culture du tabac (dit "de la Semois")

Toujours aussi folâtre et peu décidée à quitter son territoire, elle nous offre en

cadeau d'adieu, un paysage impressionnant de toute beauté ;

une suite de méandres encerclant une colline rocheuse : le tombeau du géant à Botassart, qui se découvre du haut d'un promontoire donnant une vue imprenable à ce site!

Avec beaucoup d'hésitation et de détours, elle entre en France après Bohan et change de nom ; c'est la Semoy française qui va "d'un pas tranquille" se jeter dans la Meuse

à Monthermé.

Rigaux Nathalie

Etalle Semois

 Termes SemoisSainte-Marie Semois

Breuvanne Semois  

 

 PHOTOS Véronique Mergaux 

 

 


 

   PHOTOS Véronique Mergaux

logo-facebook