Peste porcine africaine : adaptatin de  zone en forêt de Chiny

Peste porcine africaine : adaptation de zone en forêt de Chiny

 Peste porcine africaine : adaptation des zones 

La découverte de carcasses positives en Zone d’Observation renforcée dans la forêt de Chiny impose une adaptation de la zone. 19/03/2019

 

Sur proposition du Ministre wallon de la Nature et de la Forêt, René COLLIN, le Gouvernement wallon a approuvé un arrêté modifiant diverses mesures temporaires de lutte contre la peste porcine africaine.

La découverte de carcasses positives en Zone d’Observation renforcée dans la forêt de Chiny impose l’adaptation, en concertation avec l’AFSCA et la Commission européenne, des zones opérationnelles.

La Zone Tampon reprend une partie de la forêt de Chiny. Elle constitue désormais une superficie de 59.797 ha. Au Nord de cette extension, la Zone d’Observation s’agrandit de 6.664 ha au nord et la Zone de Vigilance est établie sur 10.530 ha supplémentaires.

cartes peste porcine en province de Luxembourg

L’intégration de territoires de chasse en Zone d’Observation Renforcée ou en Zone de Vigilance implique, pour leurs titulaires, de mener des opérations de destruction des populations de sangliers. Ces derniers devront être acheminés, dans le respect des mesures de biosécurité, vers un Centre de Collecte afin de procéder aux analyses nécessaires.

Les opérations de destruction menées dans les territoires de chasse qui passent en Zone Tampon passent désormais sous le contrôle de l’administration. Pour rappel, les mesures d’interdiction de circulation, de chasse et d’exploitation forestière sont bien évidemment étendues sur tout le territoire de la Zone Tampon.

Le Ministre rappelle également que se concrétisent les mesures auparavant ou récemment décidées pour accroitre le dispositif de lutte : surveillance de l’ensemble des zones et recherche systématique des cadavres d’animaux infectés, respect strict des règles de biosécurité, établissement de clôtures supplémentaires (Suxy-Neufchateau et Léglise-Vlessart-Nobressart-Arlon), intensification de la destruction des sangliers par pièges et enclos.

René COLLIN a également reçu de nouvelles informations du Réseau de Surveillance Sanitaire de la Faune Sauvage en Wallonie sur l’état des lieux des analyses effectuées dans le cadre de la gestion de la peste porcine africaine.

 

A ce jour, 1.994 sangliers ont été prélevés. 694 carcasses se sont révélées viropositives.

589 sangliers ont été tirés dans le périmètre infecté. 122 sangliers ont été piégés et 51 abattus lors d’opération de tirs de nuit.

Plus d'infos :

tsescorts.com