COMMÉMORATION DE LA VILLE DE BASTOGNE 2019

COMMÉMORATION DE LA VILLE DE BASTOGNE 2019

COMMÉMORATION DU SIÈGE DE LA VILLE DE BASTOGNE
Organisé par la Ville de Bastogne, un cortège patriotique réunit vétérans, anciens combattants, fraternelles, autorités, élèves, pelotons militaires belges et américains et comprend deux dépôts de fleurs (aux monuments PATTON et McAULIFFE).
CORTEGE PATRIOTIQUE VILLEDEBASTOGNE 2
Le jet de noix du balcon de l’Hôtel de Ville clôture la commémoration. Cette tradition bastognarde a une double origine. La première remonte à plus de 150 ans, à l’époque où chaque ferme possédait servantes, vachers, bergers, etc. Ces gens étaient engagés sous contrat verbal pour une année. Ce contrat verbal de l’époque avait la même valeur que nos contrats écrits et enregistrés. Pour des fautes bénignes, les domestiques étaient licenciés. La main d’oeuvre était abondante à l’époque. La personne, ainsi renvoyée, achevait toutefois son année. Huit jours avant l’an, elle touchait ses gages et partait avec son baluchon sur l’épaule. Elle venait alors dans cet équipage à la foire de Bastogne. Cette dernière foire de l’année était donc une foire de location des domestiques et servantes. Là, les cultivateurs réunis relouaient leur personnel pour un an. Lorsqu’ils étaient réengagés et donc certains de leur pain pour un an, les gens de peine nouaient autour de leur cou, au-dessus d’un grand sarrau bleu, un mouchoir rouge à pois blancs. C’était là signe qu’ils étaient loués. Le reloué, ayant son pain assuré, allait s’amuser. Et les jeunes gens payaient aux jeunes filles des pains de sucre en forme de cône (seule friandise de l’époque) et des fruits. Comme ces pains de sucre coûtaient très cher, ils offraient de préférence des fruits, à l’époque des noix, à leur promise.
 
La deuxième origine, plus connue, bien que plus tardive, est historique. En décembre 1944, le Général MCAULIFFE, Commandant la 101e Airborne américaine, défendit la ville assiégée durant la bataille des Ardennes. Sommé de se rendre, il répondit "Nuts" aux Allemands le 22 décembre 1944. Le hasard a voulu que le Nuts du Général MCAULIFFE soit tombé juste à l’époque où traditionnellement Bastogne fêtait avant la guerre la Foire aux Noix. Après la guerre, le folklore et l’histoire militaire ont trouvé leur place dans cette célébration. Ainsi, chaque année en décembre, lors des commémorations du siège de la ville, le Bourgmestre, accompagné d’autorités belges et étrangères, jette des noix au public depuis le balcon de l’Hôtel de Ville..
 
Lieu : grand’rue de Bastogne.
Horaire : samedi 14 décembre, départ du cortège à 14h.
> Entrée libre.
tsescorts.com