Accueil » Florenville > Carnaval > info 2023

HISTORIQUE du Carnaval de Florenville

Le Carnaval de Florenville est le plus ancien de la Province du Luxembourg. Il perdure depuis plus de 70 ans. Dit aussi, historiquement le carnaval du Laetare ou de la Mi-carême. Il trouve ses racines dans l’agenda religieux catholique ; le quatrième dimanche du Carême permettait, en effet, de faire « une petite pause ». Une sorte de répit, en somme, qui assouplissait quelque peu la rigueur du Carême et amorçait les réjouissances qui arriveraient avec la fin de la période d’abstinence. Le « Laetare », que l’on pourrait traduire du latin par « se réjouir » invite donc à une période festive correspondant également au printemps et marquant, du même coup, la fin de l’hiver.

On retrouve les premières photos d’un corso fleuri à partir de 1905 et c’est à partir de 1951 que la presse de l’époque relate le retour à la tradition des premiers carnavals de Florenville, appelés à cette époque « Cavalcade de la Mi- carême ou du Lætare.

L’événement y est décrit comme une manifestation folklorique dominicale et printanière, se présentant sous forme d’un cortège d’une vingtaine à une cinquantaine de chars (dès 1952), tous fleuris de roses de tous les coloris et représentant :

  • soit des scènes de la vie locale et quotidienne
  • soit des scènes folkloriques ou religieuses
  • soit des scènes de la vie mondaine
  • soit encore une évocation historique ou une caricature
  • soit enfin: des scènes légendaires, fantastiques ou d’univers oniriques

De nombreuses sociétés de musique ponctuaient joyeusement le défilé ainsi que des formations locales et municipales. C’est aussi en 1951 que naquit, sous l’impulsion d’un petit comité de joyeux lurons florenvillois, une association emblématique du Carnaval et basée sur l’amitié, la camaraderie et la bonne humeur: le groupement des « Chamaillots ». Le Chamaillot fait référence à Guillaume Chamaillot, personnage taquin et enjoué qui épousa une florenvilloise fin du 18°s. Son patronyme s’ancra à Florenville comme une référence l’humour, à la plaisanterie, à la farce et à l’espièglerie.

LES CHARS EN FLEURS DE PAPIER CRÉPON ET LES GROUPES

Le Carnaval de Florenville est un événement d’envergure dans la Province du Luxembourg, qui génère un déplacement de foule assez impressionnant qui se chiffre environ à 20.000 entrées sur le cortège du dimanche. L’événement capte un public divers et familial issue de la Province du Luxembourg mais également des frontières limitrophes françaises et luxembourgeoises. Une

des particularités qui différencie le carnaval de Florenville de tout autre événement de ce type, réside dans l’esthétisme de ce carnaval. En effet, à l’instar des corsos fleuris, les chars qui composent le cortège sont habillés uniquement de fleurs réalisées en papier crépon !

Depuis toujours, ce carnaval atypique s’est construit sur la forte implication de ses habitants et des villages voisins. Les chars sont construits par les habitants des différents quartiers de la bourgade. Les gens se regroupent depuis toujours par quartiers et par village, et chacun de son côté, élabore, dans le plus grand secret, le char emblématique du groupe dont il fait partie. Le travail mis en commun pour la réalisation de ces chars a toujours contribué à créer ainsi une forte cohésion sociale entre les participants. Les premiers acteurs du Carnaval de Florenville sont les

florenvillois eux- mêmes. Une quinzaine de groupements de quartiers et de villages constituent le noyau dur de l’événement carnavalesque. Le défilé dominical permet au public de juger de la créativité de chaque ensemble et tous les groupements rivalisent

d’ingéniosité pour mettre en avant leurs talents. Le contexte événementiel très important demande une logistique associative forte et permet d’inclure les habitants à différents niveaux : du petit coup de main ponctuel pour monter les installations, au prêt de matériel pour faciliter certaines tâches, en passant par le soutien logistique de l’administration communale ou encore la contribution financière des commerçants chacun, à son niveau, peut apporter sa pierre à l’édifice afin que ce cortège soit des plus étincelant ! Le lien social et intergénérationnel est très présent, tant dans le public qui assiste à l’événement, que dans le noyau actif des participants. Le facteur liant le plus évident est le caractère familial de ce carnaval. Autre élément remarquable et qui témoigne du brassage des générations et de l’implication de chacun dans ce cortège : les pensionnaires de la Maison de retraite de Florenville qui s’attellent, chaque année, à réaliser des milliers de fleurs en papier pour garnir les chars. Au même titre, les écoles maternelles et primaires des entités sont aussi sollicitées et participent volontiers à la confection des fleurs.

LE PRINCE CARNAVAL

Personnage indissociable du Carnaval de Florenville, le Prince Carnaval est issu des groupes locaux voire même d’autres contrées comme en 2021 des Cantons Suisses. Lors de son intronisation

le samedi, les autorités communales lui remettent les clés symboliques de la Ville pour la durée de son règne, c’est-à dire le week-end du Carnaval !

Etre Prince ou Princesse est une reconnaissance et un honneur. Le Comité Carnaval a toujours plaisir à valider ce choix !

PROGRAMME Du Carnaval de Florenville 2023

Actuellement, le programme du week-end se présente de la sorte :

  1. Les embardes du vendredi :

La cité est en effervescence bien des jours en amont du carnaval (montage du chapiteau sur la Grand Place, réunions de sécurité, préparatifs divers …) mais les festivités démarrent vraiment dès le vendredi soir par les fameuses

« embardes ». Le cérémonial festif des embardes consiste à se déguiser de façon originale et à se rassembler au centre de la localité afin de faire le tour des bars et cafés pour marquer le début de ce week-end festif.

  • Le concours du meilleur déguisement :

Un concours du meilleur déguisement est organisé depuis de nombreuses années et stimule la créativité souvent débordante des participants. Ces derniers répondent toujours nombreux et font preuve d’une grande originalité dans leurs costumes.

Chacun est invité à se soumettre à l’avis d’un jury éclairé pour qui l’animation d’un show de ce type est un exercice aisé et contribue à rendre le concours d’autant plus vivant et attractif.

  • Le samedi : Une partie de l’après-midi est dédiée aux enfants avec différents spectacles ( clowns, magiciens….). Celle-ci se clôture par un bal costumé qui leurs est destiné. Moment phare du samedi après-midi, l’intronisation du

Prince Carnaval, avec remise des clés de la Ville à celui-ci par les autorités locales et partage du verre de l’amitié avec le public présent, le tout au son des célèbres Guggenmusik Suisses. En soirée, deux bals sont le rendez-vous incontournable de la jeunesse mais également des plus anciens membres sympathisants du Carnaval. Un énorme chapiteau est planté au milieu de la Grand-Place et accueille un public varié : les plus jeunes se rendent au grand chapiteau dont les sonorités sont plutôt contemporaines. Le second chapiteau, un peu plus petit,

accueille quant à lui un public plus fervent de musique des années 70’, 80’ ou 90’. C’est dans cette liesse populaire que 5000à 10 000 participants se retrouvent pour faire la fête.

  • Le cortège du dimanche à la particularité d’être composé par une succession d’une trentaine de chars, dont 12 à 15 sont des chars fleuris. Ce défilé très créatif et esthétique par ses floraisons de papiers aux mille couleurs est entremêlé par des groupements folkloriques, des groupes musicaux divers ; tantôt très locaux, tantôt très exotiques ou des formations plus académiques voire même militaires.

C’est toujours le Prince Carnaval de l’édition en cours qui clôture le cortège accompagné de son groupe et de sa garde. Le cortège carnavalesque se déroule entièrement au cœur-même de la cité florenvilloise, dont l’élément central est la Grand Place. Les chars fleuris sont réalisés par les comités de quartiers ou les groupements locaux qui se sont réunis dès octobre pour choisir leur thème ainsi que les costumes en rapport avec le sujet choisi. Chaque élément qui compose le char est dessiné sur du papier, l’échelle permettant ainsi de calculer les surfaces. Ensuite, les équipes de soudeurs construisent l’ossature. Il faut savoir que les véhicules « tractant » (tracteurs ou véhicules) sont toujours dissimulés : la structure sur laquelle repose le thème est fixée sur un plateau qui, lui- même, est posé sur une voiture débarrassée de son habitacle. Viennent ensuite les treillis de poules qui permettent de modeler les contours du sujet de la structure avec les fleurs de papier crépon.

Un seul char peut compter à lui seul parfois jusqu’à 40 000 fleurs. En 2015 près de 400 000 fleurs avaient été réalisées pour

l’ensemble du défilé. Le défilé dominical permet au public de juger de la créativité de chaque ensemble et tous les groupements rivalisent d’ingéniosité pour mettre en avant leurs talents. Il est à

noter que le Comité Carnaval de Florenville, il y a presque 30 ans, a été le premier Carnaval de la

Province à intégrer dans son cortège des Guggenmusik Suisses. Ces cliques sont composées essentiellement de cuivres et de percussions. Le code vestimentaire de la troupe est assez extravagant, très coloré et visuellement très identifiables. Une longue amitié s’est donc nouée entre Florenville et la Suisse car chaque année, deux, voire 3 groupes helvètes sont invités à rejoindre le cortège. Certaines de ces formations, telles que les « L’Os Clodos » ne sont d’ailleurs plus à présenter !

D’AUTRES ACTIVITES au Carnaval

Depuis 1993 , le Comité porteur de l’événement s’est fédéré en ASBL dont l’objet vise à maintenir et à développer l’esprit carnavalesque, à organiser des festivités s’inspirant de cet esprit carnavalesque et à porter les événements festifs et culturels s’y rapportant. Le comité de l’ASBL est très bien structuré ét soudé, sa pyramide des âges suffisamment large et renouvelée afin que celui-ci ne soit pas en danger de disparition !

L’association qui est très active, organise de multiples activités en dehors du Carnaval pour soutenir financièrement l’ASBL. On retrouve ainsi durant l’année :

  • Le 31 octobre Soirée de présentation des comptes et du groupe choisi pour être Prince
  • la soirée de présentation du Prince Carnaval en février (souper et soirée dansante de + 300 personnes)
  • la Garden Party du 21 juillet (feu d’artifice, BBQ, jeux en plein air pour enfants,…)
  • fin juin, la descente en kayak sur le cours d’eau de la Semois, (avec dérogation exceptionnelle pour la faire au soleil couchant) avec BBQ et animation musicale et spectacles
  • des concours sur les réseaux sociaux

DEVELOPPEMENT DURABLE

Il tient à cœur au Comité Carnaval de s’inscrire dans un développement durable (environnement, santé, économie inclusive, etc.) :

Les fleurs composant les chars et les confettis projetés sont en papier et par là-même peu impactant au niveau de la pollution. La ville fait l’objet d’un nettoyage intensif au lendemain des festivités. Avec l’aide des ouvriers de l’administration communale, les brosses et souffleuses mécaniques entrent en action pour rendre à la cité son apparence quotidienne. Sensibles à la dimension

environnementale, les membres du Comité ont décidé que l’édition 2023 fera la part belle aux gobelets recyclables et ce durant toutes les festivités.

RECONNAISSANCE du Carnaval de Florenville

Le Comité tient également à mettre en avant lors de cette édition 2023, la reconnaissance de son corso fleuri en papier crépon comme chef-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-

Bruxelles ! Cette belle récompense, le Carnaval de Florenville la doit, bien entendu, à l’implication de ses groupes locaux pour la réalisation des chars fleuris qui composent le

défilé du dimanche de la Cavalcade.

En effet, il est inutile de rappeler que le Carnaval de Florenville -qui va fêter son 73ème anniversaire- a pour savoir-faire la confection de fleurs en papier crépon qui font la renommée et la beauté de celui-ci ! Tout ce travail minutieux réalisé par ces petites mains discrètes et habiles, font que la qualité est toujours au rendez-vous du plus vieux Carnaval de la province. Cette manière de procéder est fédérée dans tous les villages du grand Florenville, voire même au-delà de la frontière française, dans le petit village de Mogues.

La fierté générée par la reconnaissance peut augmenter et fédérer grandement l’investissement des porteurs de l’événement. Sans parler du sentiment d’appartenance, qui, au demeurant, apportera plus encore de solidarité et d’investissement de la communauté carnavalesque florenvilloise.

infos Carnavals

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protégé : LUXFLY

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :