René Collin

René Collin, un homme de terrain, travailleur et proche de nous.

René Collin, un homme de terrain, travailleur et proche de nous.

René Collin, un homme de terrain, travailleur et proche de nous.

Nous avons eu le plaisir d’être reçus dans le bureau ovale de René Collin, Ministre wallon et Ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles en charge de l’Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme et des Sports, des infrastructures d’accueil de la petite enfance et délégué à la représentation à la Grande Région.

 

Né à Fisenne (Erezée) en 1958, le petit René n’a pas attendu le retour de son père, parti visiter l’Exposition universelle à Bruxelles, pour naître dans la maison familiale. Il aurait du s’appeler Alexandre comme son grand-père paternel, mais lorsque son parrain débarque, le grand-père propose que l’enfant porte le même prénom que celui-ci : René ! Ses parents, surpris n’ont pas osé dire non !

 

Le Ministre n’en est pas traumatisé, au contraire, René, c’est beaucoup mieux pour une affiche électorale !

 collin2

 Son père, cumulait deux jobs, facteur et exploitant agricole. Quant à sa mère elle était entièrement à la ferme. C’est dans cet environnement qu’il acquière ses valeurs, à savoir : le travail, la simplicité et le contact facile. De même, faire les choses sérieusement, en s’entourant bien, tout en gardant un esprit posé.

 

Dès son plus jeune âge, il occupe son temps libre en lisant les journaux de ses parents et en écoutant la radio. La politique, aussi bien nationale qu’internationale, le séduit particulièrement. A 10 ans, il démontre à son instituteur de l’école primaire de Fisenne  pourquoi il préfèreHumphrey à Nixon pour la présidence américaine de 1968 !

 

Il fréquente ensuite le Collège Saint-François à Marche où il suit pendant six ans l’option  latin-grec. Ses camarades se souviennent d’un jeune homme déjà très investi par la politique. Là-bas, bloqué à l’internat, il combine avec son professeur  de mathématiques pour se procurer la Libre Belgique et/ou le Peuple avec son argent de poche. Deux journaux politiquement opposés qui lui permettent de se faire sa propre opinion.

 

Le futur Ministre en est intimement convaincu depuis toujours, il est sociologiquement et fondamentalement centriste.

 

Dès ses 18 ans, il entame des études de droit à l’UCL et est approché par le PSC. Il rejoint le parti, mais est obligé d’attendre ses 21 ans pour se présenter. Il patiente jusqu'aux élections communales de 1982 où il mène la liste et fait le deuxième meilleur score ! Il devient conseiller communal et le plus jeune Président de CPAS de Belgique. Lors des provinciales, deux ans plus tard, il est élu conseiller où il restera très longtemps dans l’opposition.

 

Après ses études, René est secrétaire politique du Ministre Charles-Ferdinand Nothomb puis conseiller auprès du Secrétaire d’État à l’Agriculture et aux Affaires européennes, Paul De Keersmaeker. En 1995, Guy Lutgen, alors Ministre wallon de l’Agriculture, lui propose d’être son chef de cabinet, fonction qu’il exerce jusqu’en 1999.

 

24 années se passent à Erezée durant lesquelles il aura successivement occupé 6 ans la présidence du CPAS, 5 ans, premier échevin et 13 ans bourgmestre, tout en étant avocat au barreau de Marche-en-Famenne.

Collin

 

En 2006, René devient Député provincial en charge des finances, de l’économie, de l’agriculture et du tourisme, par ailleurs Président du cdH provincial.

 

Les difficultés entre PS et MR, l’arrivée prometteuse de Benoît Lutgen et ses contacts personnels ont permis à René Collin de renverser la vapeur et de monter au pouvoir provincial avec le PS.

 

Puis arrive le 22 juillet 2014 où il devient Ministre ! Après avoir subi un quintuple pontage moins d’un an plus tôt, il n’y pensait évidemment pas, oubliant que ses expériences acquises à la commune, la province et dans les différents cabinets ministériels faisaient de lui un candidat idéal.

 

 Il dit que son opération a forgé chez lui un relativisme à toute épreuve et une grande sérénité. Par contre, il sait qu’il devrait parfois s’imposer un rythme de vie plus ralenti.

 

Un an après son entrée en fonction, le Ministre a vite trouvé ses marques et est passionné par son travail tant il est diversifié et valorisant. Il nous annonce même la création de 507 nouvelles places dans les crèches pour notre province pour un montant total de 10.177.200€ !

 

René Collin est donc un homme entier, travailleur et accessible et. Il adore aller sur le terrain pour s’imprégner de la réalité et prendre les bonnes décisions.

 

Noémie Gaspard

infolux 

tsescorts.com