CANNES 2024 > EVÉNEMENT LE PLUS ATTENDU

Mai 17, 2024 | 2024, ACTUALITES, Brigitte Lepage, chroniqueur, Cinema, Cinémas, Festival de cannes, infos, Mai, Mois, News, Rubriques, Thibaut Demeyer

Accueil » CANNES 2024 > EVÉNEMENT LE PLUS ATTENDU

« MEGALOPOLIS » de Francis Ford Coppola divise la presse

« Megalopolis » n’a laissé personne indifférent. Rencontre avec Francis Ford Coppola et toute son équipe. Thibaut Demeyer & Brigitte Lepage.

« Megalopolis » de Francis Ford Coppola était le film le plus attendu de cette 77e édition du Festival de Cannes. Pour cela, il y a trois raisons. La première, le film étant en compétition, Francis Ford Coppola pourrait entrer dans la légende du Festival de Cannes avec une troisième Palme d’or, ce qui serait une grande première. La seconde, « Megalopolis » est le film de toute une vie, un rêve de quarante ans, qui a coûté 100 millions de dollars, obligeant même le réalisateur à vendre une partie de ses vignes pour aider le financement. La troisième, à 85 ans, « Megalopolis » pourrait bien être le dernier film du parrain du cinéma américain.

Présenté donc officiellement ce jeudi soir, ce film de science-fiction de 2h15 a partagé les festivaliers mais n’a laissé personne indifférent. Lors d’une interview, Francis Ford Coppola a précisé qu’à l’époque de « Apocalypse Now », personne n’en voulait et c’est le Festival de Cannes, grâce entre autre à la Palme d’or (1979) que le film a connu ce succès. Dès lors, le réalisateur doublement palmé (1974 – « Conversations secrètes » et 1979 – « Apocalypse Now ») ne semble pas vraiment inquiet que son film ne fasse pas l’unanimité.

Alors, que penser de « Megalopolis », c’est la question la plus posée depuis hier soir. Tout d’abord, ce film entre dans l’air du temps de par son côté visuel et ses images psychédéliques comme on en voit de plus en plus au sein de jeunes réalisateurs américains. Cette mise en scène nous parait d’autant plus incroyable qu’elle est gérée par un homme de 85 ans dont on aurait pu penser qu’il n’était plus dans le coup. Or, ce n’est pas le cas, on voit que F.F. Coppola continue à s’intéresser au cinéma et ne s’est pas laissé distancer par l’évolution cinématographique car aujourd’hui, on ne raconte plus les histoires de la même manière qu’il y a 40 ans.

Le fond de l’histoire de « Megalopolis », qui est la comparaison entre la Rome antique et les Etats-Unis d’aujourd’hui, avec cette notion de grandeur et décadence, est très intéressant. Il fallait y penser ! En revanche, l’histoire entre l’architecte, alias Adam Driver et le maire, alias Giancarlo Esposito, manque de profondeur et de véritable intérêt narratif. Et ce n’est pas en mettant la fille du maire, alias Nathalie Emmanuel entre les deux hommes dont l’un aux idées quelque peu mégalo, que cela va arranger les choses. La longueur, soit 2h15, ne joue pas non plus en faveur du réalisateur car le film, hormis au début où la mise en scène impose une cadence soutenue, a tendance à baisser de rythme et dès lors à installer une impression d’ennui.

Cannes 2024 – Francis Ford Coppola (c) Thibaut Demeyer

RESPECT M. COPPOLA !

Quatre-vingt-cinq ans et bon pied, bon œil, Francis Ford Coppola. Son film, il le défend bien, avec intelligence, réflexion, mais aussi humilité « je le savais que le film était différent des films contemporains. C’est comme cela que je le voulais. D’ailleurs, je l’ai financé moi-même pour faire ce que je voulais. » Précise-t-il en réponse à un journaliste.

Alors que le film n’est pas encore sorti en salles, Francis Ford Coppola annonce déjà de refaire un montage « je referai certainement un nouveau montage tout simplement parce que j’aime cela » ajoutant « je vous le promets, je serai encore là d’ici 20 ans et si je peux encore améliorer ce film, je le ferai. Mais j’ai déjà commencé l’écriture d’un nouveau. » La rencontre se termine mais F.F. Coppola, comme dans son film, arrête le temps et demande que l’on pose des questions aux acteurs qui ne se sont pas encore exprimés « je suis assis au centre de cette table mais je ne suis pas la personne centrale. Ce film est un travail d’équipe, tout le monde a participé à l’élaboration de ce film. Adam Driver a participé aussi au montage, tout le monde a participé à la réussite de ce film. De grandes idées sont venues des membres de l’équipe, comme dans un orchestre. Alors posez leur aussi des questions. » Des propos qui ont des applaudissements nourris en guise de respect pour cet immense réalisateur qui, quoi qu’il arrive, aura marqué l’histoire du cinéma.

(c) Photos galerie : Thibaut Demeyer – Cannes 2024 – Equipe de « Megalopolis » signé Francis Ford Coppola

0 commentaires

Protégé : LUXFLY

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :